La bonne foi de l’assuré

Les perles : les assurances

« Vous m’avez dit un jour qu’en matière d’assurance, la bonne foi de l’assuré était toujours présumée. Je m’étonne en conséquence que vous m’infligiez un mal pour mon accident: je n’ai pas voulu griller le feu rouge, il se trouve que je ne l’ai pas vu du tout. J’espère que la nuance ne vous échappera pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.