Blagues hôpitaux

Les meilleures blagues sur les hôpitaux sont sur Blagues & Dessins !

Accident ambulancier

Une ambulance s’annonce toutes sirènes hurlantes devant les urgences de l’hôpital et les brancardiers en extraient un homme tout commotionné dont ils font rouler la civière dans le hall d’entrée. En attendant qu’un interne arrive, une infirmière commence à le questionner sur son état-civil.
– Avec un peu de chance, vous trouverez encore tous les renseignements au service des sorties, répond le pauvre homme, je n’avais pas quitté l’hôpital depuis dix minutes quand l’ambulance m’a renversé.

Renseignements hospitaliers

humour, blague hôpitaux, blague état de santé, blague hospitalisation, blague téléphone, blague milieu hospitalier, blague patients

Une femme téléphone à l’hôpital :
– Bonjour, puis-je parler à la personne qui donne des informations sur les patients ? J’aimerais savoir comment se porte une de vos patientes, si elle se porte mieux ou pas.

La préposée lui demande :
– Quel est le nom de la patiente et son numéro de chambre ?
– Madeleine Dupont chambre 302.
– J’envoie votre appel à la personne responsable du Service 3A.

Après un interminable temps d’attente :
– Service 3 A. Comment puis-je vous aider ?
– J’aimerais avoir des nouvelles de Madeleine Dupont dans la chambre 302.
– Un moment s’il vous plaît. Laissez-moi regarder son dossier. … Madame Dupont se porte très bien. De fait elle a déjà pris deux repas, sa pression sanguine est très bonne, nous allons débrancher son moniteur cardiaque dans quelques heures, et si tout continue aussi bien, le docteur Beaudouin devrait lui donner son congé dans un jour ou deux.

La femme s’exclame :
– Quel soulagement ! Oh c’est fantastique !! Quelle bonne nouvelle !!
– À voir votre enthousiasme vous devez être de la famille ou une relation très proche ?
– Ni l’un ni l’autre ! Je suis Madeleine Dupont dans la 302 ! Personne ne me dit rien ici.

Publicité

L’enfer du secret médical

humour, blague secret médical, blague métiers, blague médecins, blague santé, blague nationalités, blague Israël

Ça se passe en Israël. Une petite vieille appelle l’hôpital du Mont Sinaï.
– L’hôpital du Mont Sinaï ? Bonjour. Une de mes amies est hospitalisée chez vous et j’aimerais que l’on me donne des informations sur son état de santé.

La standardiste répond :
– Je vais voir ce que je peux faire pour vous. Quel est le nom de la personne ?
– Elle s’appelle Sarah Finkel. Elle occupe la chambre 302…
– Très bien, je vous mets en communication avec une infirmière de son service.

Après quelques secondes d’attente, c’est une autre voix à l’autre bout de l’appareil :
– Oui bonjour, on me dit que vous désirez avoir des nouvelles d’une personne de notre service, Sarah Finkel, c’est ça ?
– Oui, c’est ça. Je sais bien que vous ne devez pas communiquer d’informations par téléphone, mais Sarah est ma copine et j’ai peur qu’elle ne me dise pas la vérité sur son état. Comme elle n’a plus de famille et que je ne peux pas me déplacer…
– Hmmm… C’est d’accord. Je vais vous faire un petit résumé. Madame Finkel a été admise aujourd’hui après avoir perdu connaissance en pleine rue. Ses premiers examens sont très bons : elle a juste une tension un peu faible. Nous attendons les résultats d’une deuxième série de tests. S’ils sont bons, elle pourra sortir de l’hôpital dès demain.

La vieille dame à l’autre bout du fil exulte :
– Dès demain ?! Mazeltov ! C’est merveilleux ! Comme je suis heureuse d’entendre ça… C’est une excellente nouvelle.

L’infirmière reprend la parole :
– Vous devez vraiment être très proche de Madame Sarah Finkel pour être aussi réjouie ?
– Si je suis proche de Sarah Finkel ? Mais je SUIS Sarah Finkel ! Je vous ai appelé parce que le docteur ne me disait jamais rien !

Ce que l’on ne veut pas entendre pendant son opération chirurgicale

humour, bloc opératoire, blague bloc opératoire, chirurgie, blague chirurgie, derniers mots, blague derniers mots, opération chirurgicale, blague opération chirurgicale, santé, blague santé, chirurgiens, blague chirurgiens

(ou dans un bloc opératoire)

« On va mettre ça de côté. On en aura besoin pour l’autopsie. »

« Accepte ce sacrifice, O Seigneur des Ténèbres ! »

« Rambo ! Rambo ! Reviens ici avec ça ! Vilain chien ! »

« Attends une minute… Si ça c’est la rate, alors ceci, qu’est-ce que c’est ? »

« Tiens moi cette…. Euh …. Cette euh …. chose là. »

« Oh merde ! Ma Rolex est tombée au fond. »

« Oups ! Hé, Vous connaissez quelqu’un qui a survécu à une perf. de 500ml de KCl ? »

« Oh la vache !, y a encore les plombs qui ont sauté. J’y vois plus rien… »

« Tu sais que ça vaut cher un rein sur le marché des organes !? En plus ce gars là en a encore deux sur lui ! »

« Hé ben le pauvre, c’est un vrai puzzle. »

« Personne ne bouge ! J’ai perdu mes lentilles de contact ! »

« Quelqu’un pourrait empêcher cette chose de battre ? Ça me coupe la concentration… »

« Qu’est-ce que ce truc fait ici ? »

« On va pas en faire un drame, c’est pas une grosse perte pour l’humanité si on réfléchit bien. »

« Waow ! Quelqu’un a un appareil photo ? »

« Et ça y est, dans les pommes ! Les infirmières ne sont vraiment plus ce qu’elles étaient. »

« Tiens, mais c’est l’amant de ma femme ! Quelle heureuse surprise ! »

« Je déteste quand il manque des pièces dans le moteur… »

« Voilà c’est fini. J’espère que je n’ai rien oublié à l’intérieur comme l’autre fois. »

« Eh bien les gars, ça va être une première pour nous tous ! »

« Stérile, stérile ?… La femme de ménage a lavé par terre, non ? »

« Qu’est-ce que tu veux dire par : Il n’était pas venu ici pour changer de sexe ? »

« Bon, on n’a assez de sang que pour un seul. On sauve lequel ? »

« Quelqu’un sait où est passé le bistouri ? »

« Et maintenant, nous allons retirer le cerveau du sujet pour le placer dans la boite crânienne du singe. »

« Il avait déjà eu des enfants, non ? »

« Regardez ça, je crois qu’y a de quoi faire un article rigolo pour la Semaine du Chirurgien. »

« Infirmière, est-ce que ce patient avait laissé des instructions à propos du don d’organes ? »

« Quoi ? C’est bien ‘Je veux divorcer’ que tu viens de me dire ?! »

« Attention, ça va saigner ! Tous aux abris ! »

« AU FEU ! AU FEU ! Tout le monde dehors ! »

« Merde ! Il manque la page 47 du manuel ! »

« Quelqu’un peut appeler la femme de ménage ? On va avoir besoin d’un coup de serpillière. »

« Tiens, regarde, c’est marrant, quand on tire là, ça fait plier sa jambe. Et ce nerf, il sert à quoi ? »

« Tu connais la meilleure ? On s’est planté de jambe. »

« Quelqu’un sait faire un massage cardiaque ? »

« Je déteste quand il manque des morceaux. »

« Ouups ! »

« On torche ça vite fait, j’ai un train dans une heure. »

« Comment ça y a plus de fil ? »

« Et tu me dis qu’il a vécu vingt ans avec ce truc dans le corps ? »

« Non non non ! Moi je dis que ce truc-là, ça va là ! »

« Va falloir se dépêcher, il reste pour cinq minutes d’anesthésiques. »

« 250, c’est pas un peu beaucoup comme rythme cardiaque ? »

« C’est gagné ! Je t’avais dit de pas me faire rire ! »

« – Combien il y a de compresses dans le haricot ?
– Six
– Recomptez
– Toujours six
– Et par terre ?
– Aucune…
– … Bon, on le réouvre. »

Erreur de tic-tac

Le médecin chef du service cardiologie de l’hôpital entre en courant dans la morgue et crie à l’employé :
– Maurice ! Ressortez le 3 de son tiroir ! C’est pas son pouls qui s’était arrêté, c’est ma montre…