Le bienfait des génériques

Au lieu de me filer du Prozac, ma pharmacienne m’a chanté « Les Chevaliers du Zodiaque » et j’ai rigolé… Comme quoi, les génériques ça marche vraiment !

Les oreilles de la guerre

Dans la cour de la caserne, le capitaine éduque les nouvelles recrues.
– Nous sommes en temps de guerre, les avions ennemis sillonnent le ciel, soldat Durand, que faites-vous ?
– Je rampe, mon capitaine.
– Bien ! Une bombe vous arrache l’oreille, que faites-vous ?
– Je rampe toujours, mon capitaine !
– Bien ! Une autre bombe vous arrache l’autre oreille, que faites-vous ?
– Je ne sais pas, mon capitaine, je n’y vois plus.
– Allons, vous savez que les oreilles servent à entendre et non à voir !
– Je le sais, mon capitaine, mais ce sont elles qui retiennent mon casque.

La bière de la bagarre

Au bistrot, un type demande une bière « avant la bagarre », puis une autre « avant la bagarre »… À la sixième bière, le serveur lui demande de quelle bagarre il s’agit.
– De celle qu’il va y avoir parce que je n’ai pas d’argent pour payer !
– Dans ce cas, je vous les offre, mais à la condition que vous alliez faire le coup au café d’en face !

Carrière de puce

Deux jeunes puces au sortir d’un examen :
– Qu’est-ce que tu fais si tu es reçue ? demande l’une.
– Je me lance dans le commerce. Et toi ?
– Je ferai carrière dans l’informatique.
– Il y a encore des places à prendre ?
– Tu penses, avec le développement des cartes à puces !