blague noms de famille

Confusion boulangère

Dans une boulangerie :
– Bonjour, Monsieur Martin ! s’écrie joyeusement la boulangère.

Le client s’énerve :
– Écoutez, Madame, vous n’avez vraiment aucune mémoire ! Je vous ai déjà dit cinquante fois que je m’appelais Ravachon, vous entendez ? RAVACHON ! Alors ça suffit comme ça. Arrêtez de m’appeler Martin ou je fais un malheur !
– Oh ! Excusez-moi, bredouille la boulangère.

Et le lendemain, quand le même client entre dans son magasin, elle s’écrie avec un grand sourire :
– Bonjour, Monsieur Martin ! Figurez-vous qu’hier, il est venu un nommé Pétochon ou Ravaillac, je ne sais plus. Eh bien, on aurait dit votre frère jumeau !

Le chien grammairien

– J’ai un chien de chasse extraordinaire, assure un monsieur à un ami : l’autre jour, nous marchions en ville quand, soudain, mon chien part comme une flèche en direction d’un passant. Et puis, arrivé près de cet homme, il tombe en arrêt. Visiblement, il était perplexe.
– Et tu vas me dire que l’individu se nomme Lelièvre ?
– Non. Il s’appelait Pairdrix. Si mon chien avait hésité, c’est à cause de l’orthographe.

Locomotive indienne

Un Indien se rend dans un service administratif :
– Je voudrais changer de nom !
– Oui, comment vous appelez-vous ?
– Petite locomotive qui chante dans le petit matin blafard.
– Et comment, monsieur, voulez-vous vous appeler ?
– Maintenant ? Tut-Tut.