Blagues métiers

Les meilleures blagues sur les métiers sont sur Blagues & Dessins !

Le danger des icebergs

Un paquebot vogue sur les mers polaires dans une brume à couper au couteau. Mort de peur, un passager apostrophe le commandant :
– Dites, on ne devrait pas s’arrêter ? Naviguer comme ça à pleine vitesse, avec tous ces icebergs !
– Oh, ne vous en faites pas ! répond le commandant. Je suis un vieux loup de mer ! Les icebergs, je les connais tous par leur prénom depuis des années.

À cet instant, un choc brutal projette tout le monde à terre. Le bateau prend aussitôt de la gîte, alors que l’eau jaillit dans ses cales éventrées.
– Tiens, vous voyez, dit le commandant. Ça, c’est Gustave justement !

Le voleur de poules

Dans ce village d’Auvergne, le jeune Fernand bout d’indignation et vient trouver le garde-champêtre.
– Tiens, s’écrie-t-il en tendant un morceau de papier au gardien de la loi, qu’est-ce que tu en dis ? Voilà qu’on m’envoie à présent une lettre anonyme. Lis !

Le garde-champêtre lit ceci :
« Fernand, si tu n’arrêtes pas de voler mes poules, je te flanquerai un coup de fusil quelque part. »

– Et je suis sûr, reprend Fernand, que c’est un de mes voisins qui a écrit ça ! Je les connais : ils sont capables de tenir leur promesse !
– Ben ! rétorque le garde-champêtre, tu n’as qu’à arrêter de voler des poules !
– Ben sûr ! fait Fernand. Mais à qui ?

Publicité

Les champignons au restaurant

Au restaurant, un client proteste :
– C’est scandaleux, garçon ! J’ai à peine commencé de manger et déjà vous m’apportez l’addition.
– C’est la règle, monsieur, répond dignement le garçon. Nous procédons toujours ainsi quand l’un de nos clients commande des champignons.

Les bovins de Paul Valéry

Le poète Paul Valéry aimait beaucoup les enfants. Un soir, alors que l’académicien était reçu chez des amis, la petite fille du couple l’interrogea :
– Vous savez, monsieur, la différence entre un bœuf et un taureau ?
– Oui, je le sais. Le bœuf, c’est un peu comme un taureau qui serait entré à l’Académie française.

La preuve par le chou

Dans un restaurant rempli de clients, un petit monsieur se lève pour aller chercher lui-même une tasse de café. Quand il revient, un colosse est assis à sa place.
– Excusez-moi, dit le petit monsieur, j’avais réservé cette table.
– La preuve ? grogne le colosse sans bouger de sa chaise.
– La preuve ? C’est que vous êtes assis sur le chou à la crème que j’avais laissé sur ma chaise !