Blagues militaires

La gravité militaire

Un sergent s’adresse à un deuxième classe :
– Soldat, aujourd’hui je vais vous parler de la gravité.
– La gravité, c’est quand par exemple, je lance cette pierre, elle s’élève, puis elle finit par retomber sur Terre. C’est ça la gravité !
– Mon sergent ?
– Oui ?
– Et si elle retombe dans la mer, c’est la gravité aussi ?
– Alors ça, c’est du ressort de la marine !

Les qualités militaires

Le caporal chargé de l’accueil dans un bureau de recrutement reçoit la visite d’un homme qui lui dit :
– Je veux m’engager pour cinq années dans l’armée.
– Attention ! Cela demande des qualités spéciales. Avez-vous déjà une certaine habitude de la bagarre ?
– Et comment ! Je vous jure que si ma femme ne m’y avait pas conduit à coups de pied, je n’aurais jamais eu l’idée de pénétrer dans un endroit pareil !

Publicité

L’armée du Grand Nord

Quand il arrive à sa nouvelle caserne, l’adjudant s’étonne :
– Qu’est-ce que c’est que tous ces trous de brûlure sur votre uniforme ?
– C’est que, mon adjudant, avant de venir ici j’étais en service dans le Grand Nord.
– Et alors ?
– Eh bien, dans cette région, il fait si froid que, lorsqu’on veut fumer une cigarette, on allume son briquet sans le sortir de sa poche.

L’après-guerre en Irak

blague guerre d’Irak, blague Irak, blague Américains, blague deuxième guerre mondiale, blague scission, blague pétrole, humour

Des indiscrétions d’une source proche du haut commandement américain ont filtré ! Il semblerait qu’après la fin victorieuse des hostilités en Irak, les États-Unis envisageaient la scission de l’Irak en deux parties, à l’instar de ce qui fut fait avec l’Allemagne à la fin de la seconde guerre mondiale.

Mais contrairement à l’exemple germanique, l’Irak n’aurait pas été scindé en Irak-Est et Irak-Ouest. Les militaires américains jugeaient plus judicieux d’utiliser les appellations « Sans plomb » et « Diesel ».

La blague du premier saut en parachute

Une nouvelle recrue, dans l’armée chez les paras, raconte à son père son premier saut :
– Alors on est d’abord monté dans l’avion, puis on est monté assez haut pour pouvoir sauter. A ce moment là, une lumière verte s’est allumée, et le sergent a ouvert la porte, puis il nous a dit de sauter.
A peu près la moitié des gars a sauté.

Le père lui demande :
– Et toi, tu as sauté ?

Le fils répond :
– Non. Alors, le sergent a carrément poussé dehors tous les gars qui n’avaient pas encore sauté.

Le père lui dit :
– Toi aussi alors ?

Le fils répond :
– Non. J’avais trop peur. Le sergent voulait me pousser dehors moi aussi, mais j’avais trop peur et je me suis accroché de toutes mes forces à la carlingue… Alors le sergent a baissé sa braguette et sorti son pénis, qui n’était pas la moitié d’une bite au niveau taille. Il m’a dit que si je ne sautais pas, il me l’enfoncerait dans le cul !
– Ah ! dit le père. C’est là que tu as sauté donc.
– Euh juste un peu, au début…

Les meilleures blagues sur les militaires sont sur Blagues & Dessins !