blague honnêteté

Publicité

Une parole sage

Tchang-Tchi sent venir sa dernière heure. Il fait venir son fils aîné :
– Deux principes doivent te guider, mon fils : l’honnêteté la plus absolue et la circonspection la plus grande.
– Bien mon père, dit le fils. Et que considérez-vous comme l’honnêteté la plus absolue ?
– Le respect de la parole donnée.
– Bien mon père. Et qu’est-ce que la circonspection la plus grande ?
– Ne jamais donner sa parole, mon fils.

Notre ami le colonel

Fausse couverture de polar réalisée par Zaïtchick
Notre ami le colonel

L’esprit des Loups (Tripoli pour être honnête) de Patrick A. Libye, aux Éditions Condorcet. Par l’auteur de « Autopsie pour Tobrouk » et « Mam, j’ai raté les contrats des avions ».
(dessin du 26 février 2011)

L’excellent Patrick Ollier expliquait naguère que le colonel Kadhafi avait changé. Il lisait Montesquieu. Kadhafi, pas Ollier.

Comme quoi, lire Montesquieu ne veut pas dire comprendre Montesquieu. On a plutôt l’impression d’avoir affaire à un dictateur sanguinaire. On devrait d’ailleurs dire « décomplexé ».

Un monsieur à qui on déballait le tapis rouge il n’y a pas si longtemps. Dans l’espoir qu’il nous achète des avions.

Depuis, le tapis est devenu tapis de bombes. Sa couleur a viré au rouge sang. Les contrats pour les Rafales sont devenus des mirages. Au temps pour le commerce extérieur. Et pour l’image du « Pays des Droits de l’Homme ».

Zaïtchick