Une déformation professionnelle de serveuse

– Marie, dit le patron d’une auberge à la nouvelle serveuse, je sais bien qu’avant de travailler ici vous étiez employée à la cantine d’une école maternelle. Toutefois, mettez-vous bien en tête que, dans un établissement comme le nôtre, on ne force pas les clients à terminer leurs épinards s’ils veulent avoir un dessert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.