L’amour sur la main

Les perles : les petites annonces

« J’étais dans le train, tu étais sur le quai, nos regards se sont croisés, le train a démarré, tu m’as tendu la main pour monter à bord au moment où les portes se refermaient, mais trop tard. Si tu te reconnais, contacte-moi (j’ai ta main droite). »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.