Si tu m’aimes


Je t’aime et j’ai peur d’avoir cru
Au thème d’un bonheur disparu
Tu m’aimes et je sais avoir tort
Si même je devais être mort Quand l’amour un espoir a créé
Pour toujours dans le noir se terrer
Et défier ce qui peur nous a fait
Triompher, le malheur est défait
L’amour est, et sera toi et moi
Je pourrais dans tes bras être un Roi
Mais je suis tous les deux un seul corps
Dans la nuit un grand feu brûle encore
Nous sommes amoureux éperdus
La pomme est pour nous fruit perdu

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.