Plus tard quand tu seras veuve…

Une jeune femme passe aux Assises pour avoir tué son mari. Le président lui dit :
– Franchement, je ne comprends pas votre geste, votre mari était jeune et charmant.
– C’est exact, monsieur le président.
– Alors, pourquoi l’avoir tué ?
– C’est lui qui m’a mis cette idée en tête affirme-t-elle.
– Pouvez-vous être plus précise ?
– Mais bien sûr, il ne voulait absolument pas que je m’habille en noir et n’arrêtait pas de dire : « Attends donc d’être veuve ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.