Le routier et la bonne sœur

C’est Léon le routier derrière son volant qui chante pour passer le temps :
– Je m’appelle Léon, j’ai un beau camion et je transporte des cochons !

Notre Léon croise une bonne-sœur faisant du camion-stop ! Homme charitable, Léon, stoppe son 38 tonnes. La soeur monte et les voilà repartis. Quelques kilomètres plus loin, voila la sœur qui commence à faire de l’œil à notre Léon. Et puis soudain, la sœur demande :
– Et si l’on se trouvait un coin tranquille ?

Et le Léon interloqué :
– Vous ma sœur ?, mais je croyais que les religieuses faisaient vœu de chasteté… Et ne dit-on pas que Les voies de Dieu sont impénétrables ?

La sœur :
– Par devant peut-être, mais pas par derrière vous savez, mon fils !

Là dessus, le Léon passablement émoustillé par ce dialogue ne fait ni une ni deux et restoppe le 38 tonnes. Et voilà Léon qui soulève la soutane de la sœur, et hop, il lui fait son affaire par derrière. Le temps passe, et nous retrouvons nos deux héros une demi-heure plus tard sur la route

Léon :
– Je m’appelle Léon, j’ai un beau camion et je transporte des cochons !

Et la sœur :
– Je m’appelle Dédé, je suis un vieux pédé et je vais au bal masqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.