Le perroquet anti-communistes

Aux temps reculés de l’URSS, Vladimir, un opposant du régime avait dressé son perroquet à dire des horreurs sur les communistes. Il l’exhibait lors de réunions de son parti ultra-secret, et il demandait à son perroquet de dire ce qu’il pensait des communistes. Le perroquet ne se faisait pas prier : « Cooommuniste ! Tous des saaaalauds ! Ennemis de la démocrrrraatie ! On crrrèèèève de faim ! Vive le caaapitalisme ! » Or pendant une de ces réunions, la police secrète déboule. Vladimir panique, ne sait que faire de son perroquet, et le cache dans le réfrigérateur. La police embarque tout le monde, et ils passent un mois en prison.

De retour chez lui, Vladimir se souvient du perroquet, ouvre le réfrigérateur, et a la surprise de trouver Coco en vie. Il le sort, le soigne, le réchauffe. Le perroquet revient de loin, il reprend des couleurs, mais il ne dit pas un mot. Vladimir essaye :
– Alors Coco, tu ne te rappelles plus, les communistes ? Ce sont tous des salauds ?
– …
– Ennemis de la démocratie ? – …
– Vive le capitalisme ?
– Oh j’me tais maintenant. Un mois de Sibérrrrie, ça m’a suuuffit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.