blague nationalités

Les naufragés de l’URSSAF

humour, blague URSSAF, blague cotisations, blague nationalités, blague juifs, blague naufrage, blague île déserte

Moïse et Sarah, créateurs d’une start-up (option confection) dans la Silicon Sentier, reviennent d’un séminaire sur le capital-risque à San Francisco quand leur avion s’écrase dans l’océan. Ils arrivent à agripper un radeau de sauvetage et, seuls survivants, commencent à ramer au milieu des flots quand
Sarah demande à Moïse :
– Dis, Moïse, avant de partir, tu as payé l’URSSAF ?
– Mais enfin Sarah mais tu es complètement folle ma fille, on s’en fout de l’URSSAF on est au milieu de l’océan, garde ton énergie pour ramer, la vérité.

Sarah hausse les épaules, se tait et continue de ramer. Un peu plus loin, ils arrivent sur une île déserte et s’échouent sur la plage. Moïse fait le tour de l’île sans trouver d’habitants, il revient désespéré et la Sarah lui redemande :
– Dis, Moïse, avant de partir, tu as payé l’URSSAF ?
– Mais enfin Sarah tu as une insolation, lâches moi avec ton URSSAF, on est sur une île déserte, essaye plutôt de faire du feu pour attirer les navires.

Là-dessus un navire croise l’île au loin, Moïse se met à hurler pour attirer son attention mais rien à faire, le navire passe bien trop loin, Moïse se met à pleurer et Sarah lui demande encore une fois :
– Dis, Moïse, la vérité, tu as payé l’URSSAF ?

Là, Moïse explose et hurle :
– Mais je m’en fous de ton URSSAF à la fin, et NON je ne les ai pas payés avant de partir si tu veux savoir !

Sarah sourit sereinement et lui répond :
– Aaaah, mais alors t’inquiète pas, ils finiront bien par nous retrouver, va…

Jamais deux fois

humour, blague Suisses, blague Suisses allemands, blague Français, blague Romand, blague nationalités, blague alcool

Un Français, un Romand et un Suisse allemand trinquent joyeusement dans un bar.

Le Français commande une bouteille de champagne et verse le précieux liquide dans des coupes. Aussitôt qu’il a bu son verre, il sort un revolver et tire dans la bouteille. Il lance alors : « en France, on a tellement de champagne qu’on a pas besoin de boire deux fois dans la même bouteille ! »

Le Suisse allemand réclame alors une bouteille d’Appentzeller qu’il partage avec ses camarades. Il boit son verre, sort un revolver et tire dans la bouteille. Il dit en souriant : « Gez nous auzi, on a dellement
d’Appentzeller qu’on a bas pesoin de poire teu fois tans la même poudeille ! »

Le Romand offre alors une tournée de blanc, sort un revolver et tire à bout portant sur le Suisse allemand en disant : « chez nous, on a tellement de Suisses allemands qu’on n’a pas besoin de boire deux fois avec le même ! »

Publicité

Des maris très prévenants

humour, blague juifs, blague nationalités, blague avocats, blague médecins, blague commerce, blague cadeaux

Dans un bar du Sentier, un soir, un médecin, un avocat et Simon Benchemoul se retrouvent à discuter devant leur verre.

Après sa énième gorgée de whisky, le docteur se laisse aller aux confidences :
– Demain c’est l’anniversaire de ma femme. Je lui ai acheté un solitaire et une Mercedes. Comme ça, si elle n’aime pas le diamant, elle aura toujours sa voiture et elle saura combien je l’aime.

L’avocat finit son verre et poursuit :
– Oh moi, pour le dernier anniversaire de ma femme, je lui ai payé un collier de perles et une croisière aux Seychelles. Comme ça, moi aussi, j’étais sûr que si le collier de perles ne lui plaisait pas, elle profiterait quand même du voyage. C’était ma façon de lui montrer combien je l’aime.

Simon Benchemoul appelle alors le barman, lui dit de remettre une tournée et avoue :
– Eh ben moi, pour son dernier anniversaire, j’ai acheté à ma femme un robot ménager et un vibromasseur. Comme ça je me suis dit : « Si jamais elle aime pas mon cadeau, elle pourra toujours aller se faire mettre toute seule ».

Les vacances dans le Grand Nord

humour, blague Belges, blague nationalités, blague voyage, blague Canada, blague pêche, blague gel

C’est deux copains belges, des vieux garçons passionnés de pêche, qui ont décidé de faire le voyage de leur rêve : après avoir économisé plusieurs années, ils se sont payé un séjour d’un mois au Canada près d’un lac. Pour corser le tout, nos deux copains choisissent de partir en hiver pour pratiquer la pêche sur les lacs gelés.

Sur place, après s’être installés, les deux amis font une halte dans la petite échoppe d’un marchand d’articles de pêche. Ils choisissent tout ce dont ils auront besoin, et puis soudain, l’un d’entre eux a une idée lumineuse :
« Mais, nous allons avoir besoin d’un pic à glace ! »

Le marchand leur fournit à chacun un pic, et les voilà partis. Deux heures plus tard, les deux Belges sont de retour au magasin :
« Il va nous falloir une bonne douzaine de pics à glace ! »

Et le marchand leur fournit les accessoires sans rechigner. Mais une heure après, voilà encore nos deux zigotos de retour :
« On va prendre tous les pics à glace qui vous restent ! »

Le marchand veut en savoir plus cette fois-ci :
« Dites donc les cheums, avec tous les pics à glace que vous m’avez pris, vous avez dû en prendre du poisson ! »

Et les deux gars :
« Ben, pas encore en fait. Pour l’instant on a pas encore réussi à mettre le bateau à l’eau. »