Le naufragé sans voiture


Sur le minuscule îlot désert où il a trouvé refuge, en compagnie d’un autre naufragé, un monsieur déclare :
– Ce que je regrette le plus, ici, c’est ma voiture. – Qu’en feriez-vous ?
– Rien, mais quel bonheur ce serait de pouvoir la garer n’importe où, en sachant que la plus proche pervenche est à huit mille kilomètres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.