blague naufrage

Le danger des icebergs

Un paquebot vogue sur les mers polaires dans une brume à couper au couteau. Mort de peur, un passager apostrophe le commandant :
– Dites, on ne devrait pas s’arrêter ? Naviguer comme ça à pleine vitesse, avec tous ces icebergs !
– Oh, ne vous en faites pas ! répond le commandant. Je suis un vieux loup de mer ! Les icebergs, je les connais tous par leur prénom depuis des années.

À cet instant, un choc brutal projette tout le monde à terre. Le bateau prend aussitôt de la gîte, alors que l’eau jaillit dans ses cales éventrées.
– Tiens, vous voyez, dit le commandant. Ça, c’est Gustave justement !

Publicité

Le naufrage des robinets

Sur une mer lisse comme un miroir, le soleil levant éclaire un spectacle affligeant.
Un magnifique yacht finit de sombrer, seule la poupe émerge encore.

Regroupés sur une chaloupe à quelques encablures de là, l’équipage et les passagers assistent, médusés, au naufrage. Le navire ayant disparu sous la surface, le capitaine prend alors la parole :
– Mes amis, tout le monde est sain et sauf, Dieu merci ! Notre signal de détresse a été entendu et les secours arrivent, soyez donc sans inquiétude.

Puis il ajoute d’un ton sévère :
– Et maintenant, je veux savoir qui a laissé les robinets de la baignoire ouverts, hier soir ?

Double naufrage

Au beau milieu de l’Atlantique Nord, un chalutier vient de faire naufrage. Dérivant à bord de leur canot de sauvetage, les marins commencent à crever de froid, de faim et de soif lorsqu’un gigantesque paquebot les repère enfin.

Le commandant du paquebot dit à son équipage :
– Faites vite, montez ces naufragés à bord et donnez-leur à boire, à manger et de quoi se réchauffer.

Quand les pêcheurs sont à bord du paquebot, le commandant les accueille :
– Vous avez de la chance que notre bateau passait par-là, je vous souhaite la bienvenue à bord du Titanic !