Le joyeux luron du bar et le chevreuil

Michel, le joyeux luron du bar entre et raconte son histoire :
– Oh putain les gars ! Vous savez pas ce qui m’est arrivé hier ? je suis allé à la chasse et là qu’est-ce que je vois ?
– Qu’est-ce que tu vois ?
– Un chevreuil con ! J’étais vachement loin, mais je vise, je tire et PAN ! Le chevreuil, mort. Du premier coup. Je m’approche pour le ramasser, oh putain ! Il était grand comme un cheval ! Je me dis que je vais quand même en ramener un petit bout. Je découpe une cuisse avec mon Laguiole, je la mets sur mon épaule, le fusil sur l’autre épaule et je repars. Et un peu plus loin, je tombe sur un autre chevreuil ! Je pose la cuisse, je prends mon fusil, je tire et PAN ! Du premier coup ! Je m’approche, il était encore plus grand que l’autre ! Je découpe une cuisse, je mets une cuisse sur chaque épaule…

À ce moment là, un client entre dans le bar et dit :
– Oh Michel ! Tu as garé ta voiture en double file, il y a un flic qui est en train de te l’aligner !
– Oh putain con ! Attendez-moi les mecs je reviens tout de suite !

Il sort, va voir l’agent, discute pendant cinq minutes avec lui, réussit à faire annuler la contravention, gare correctement sa voiture, et revient dans le troquet où il demande un pastis pour se remettre de ses émotions. Un client lui tape sur l’épaule et lui demande :
– Oh Michel ! Et ton histoire ?
– Quelle histoire ?
– Celle que tu racontais tout à l’heure, tu avais une cuisse sur chaque épaule…
– Ah oui ! J’avais une cuisse sur chaque épaule… Et je la baisais, je la baisais je la baisais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.