La sécheresse de la mort


Un reporter questionne la veuve d’un explorateur :
– Votre époux était-il bien assuré ?
– Hélas, non, répond-elle. C’est dire que lorsqu’il est mort de soif dans le désert du Kalahari pour moi, ça a été une perte sèche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.