Les couilles du patron


Un ouvrier dit à son collègue :
– Le patron, c’est comme les poils, j’en ai plein le cul !

Le patron qui passait derrière au même moment répond :
– les primes, c’est comme mes couilles, c’est suspendu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.