La réserve de l’agresseur


Les perles : la justice

L’avocat de la défense plaide pour un agresseur sexuel de quarante-deux ans. Son client est « chargé d’affaires dans le pétrole ». « Mon client est un peu sur la réserve », lâche soudain l’avocat, croyant bien faire. En tout cas, il n’était pas en panne sexuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.