Le vol du canari

– Mon canari a avalé toute l’essence de mon briquet, dit un homme à un ami.
– Et alors ?
– Il s’est mis à voler en rond dans sa cage, comme une mécanique, pendant des heures, et puis soudain, il est tombé comme une pierre !
– Un arrêt du cœur ?
– Non ! Il n’avait plus d’essence.

Le flamand qui explose les Ferrari

C’est un flamand qui vient de gagner au Loto, et décide de s’acheter une voiture de sport. Il arrive chez le concessionnaire Ferrari et demande s’il peut faire un essai. Une heure plus tard, notre flamand de revenir, la Ferrari sur une remorque le moteur explosé.
– C’est quand même pas possible, j’étais à 150 sur l’autoroute, et le moteur qui explose !

Le concessionnaire :
– Nous sommes désolés Monsieur, voici une nouvelle voiture pour faire un essai.

Une heure plus tard, notre flamand de revenir, la Ferrari sur une remorque le moteur explosé.
– J’ai eu exactement le même problème. A 150, boum !

Le concessionnaire:
– Ecoutez, voici une nouvelle voiture, et si vous le permettez, je vais vous accompagner.

Tout se passe parfaitement bien, jusqu’au moment ou ils montent sur l’autoroute.

Le flamand :
– Tu vois hein, ici je pousse à fond. 3ème, 4ème, 5ème et toujours à fond, ici je mets le petit « R » de Rallye.

Un représentant à la ferme

Surpris par une panne de voiture, sur le coup de dix heures du soir, un représentant cherche un refuge dans une ferme. Un couple répond à ses appels et la femme lui dit :
– Je veux bien que vous passiez la nuit ici mais nous sommes petitement logés. J’espère que cela ne vous dérange pas trop de partager la chambre de notre fille qui vient tout juste d’avoir dix-huit ans.
– Bien sûr que non, s’écrie le voyageur.
– D’autre part, nous pouvons compter sur vous pour vous conduire en honnête homme ?
– Je vous le jure.

Après avoir mangé une omelette au lard et bu un bon coup de cidre, le représentant suit la jeune fille dans sa chambre… et elle ne proteste que faiblement, lorsqu’il la rejoint dans son lit.

À ce moment, la porte s’ouvre. La lumière d’un flash photographique éclaire la pièce. Et le fermier s’exclame, en contemplant son Polaroïd, avec satisfaction :
– Et allez donc ! Depuis que j’ai acheté cet appareil, voilà la cinquième fille que je marie en un an !

L’informaticien, le mécanicien et le chimiste

Ce sont un informaticien, un mécanicien et un chimiste qui sont dans une voiture. Ils se promènent tranquillement quand tout à coup, la voiture tombe en panne. Le mécanicien prend alors la parole :
– Je crois savoir d’où ça vient. Juste avant le pépin, j’ai entendu un bruit caractéristique de problèmes de glissement des pistons dans les cylindres. Le torseur cinématique de l’ensemble ne pouvait plus vérifier le principe fondamental de la dynamique (PFD), si vous ajoutez à cela la contribution de la perte de quantité de mouvement néfaste à cette vérification du PFD, il est normal que ça ait pété. Il faut donc graisser les pistons de façon à ce que les glissements s’effectuent sans problème, et la voiture roulera à nouveau.

Entendant cela, le chimiste trouve qu’il a son mot à dire :
– Je suis désolé de ne point être de cet avis-là. De mon côté, j’ai senti des émanations de dimethyl-3 hexane quelques secondes avant que nous ne tombions en panne. De plus, la combustion des gaz mêlés à l’oxygène de l’air a été stoppée à cause d’un dérivé du glycérol (venant sans doute des parois des cylindres) qui n’aurait jamais du se diluer dans le mélange. Les micro-explosions internes ont alors cessé, d’où l’arrêt brutal du véhicule. Je suggère donc d’ajouter une huile spéciale contenant un composé chimique qui empêchera au glycérol de se diluer. Et on pourra repartir !

Le mécanicien et le chimiste regardent l’informaticien et attendent son avis. Ce dernier réfléchit un court instant, et dit :
– Ben, euh, c’est simple : je propose que nous descendions tous les trois de la voiture, et qu’on remette le contact.