L’avocate bidon

Les perles : la justice

Une fausse avocate est parvenue à exercer pendant des années dans plusieurs cabinets sans éveiller le début du commencement d’un soupçon. Trois avocats de haut vol lui confieront même des dossiers pénaux et commerciaux d’importance. Condamnée à une peine de prison avec sursis et à une amende, elle a dit qu’elle ne s’était jamais prise pour une avocate.

13 février 2020 – Dupond-Moretti te salutant

Balkany libéré… Pourvu qu’il ne croise pas Dupond-Moretti.

dessin de Zaïtchick sur Patrick Balkany libéré et Éric Dupond-Moretti
13 février 2020 – Dupond-Moretti te salutant

(caricature de Patrick Balkany et Éric Dupond-Moretti)

Un avocat brûlant

Les perles : la justice

« Tant va Lévy au four qu’à la fin, il se brûle. » Rien de moins. D’un avocat général près la Cour de cassation, on pouvait attendre sens de la mesure et finesse du trait. Rien de tout cela. Alain Terrail déraille. En voulant faire de l’humour dans une revue syndicale, l’auteur se met de lui-même hors-jeu. Condamné pour « injures raciales », Alain Terrail quitte la Grande Maison Justice par la petite porte.

Le magistrat dragueur

Les perles : la justice

Un magistrat du sud de la France en mal d’affection relève le numéro de téléphone personnel d’une victime lors d’une audience du tribunal où il a l’habitude de siéger. Puis il l’appelle : « Vous avez de très jolies jambes ! » et la drague sous un faux nom, celui d’un avocat pénaliste de renom. Démasqué, il sera sanctionné, puis préférera quitter la magistrature.