La femme outrageusement fardée

Un prêtre donne la communion quand se présente devant lui une femme fardée à l’excès, la bouche masquée par une épaisse couche de rouge à lèvres.

Ne sachant pas comment lui en faire la remarque sans la vexer, le curé hésite un peu, puis, lui tendant l’hostie, il murmure :
– Petit Jésus, attention à la peinture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.