La bénédiction des Grosses Têtes

Un des plus fidèles pensionnaires des Grosses Têtes a fait la connaissance d’un sympathique curé auquel il demande :
– Bénissez-moi, mon père, cela me portera bonheur. – Mon fils, lui dit le curé, je vous souhaite d’être, un jour, aussi vieux que les histoires que vous racontez aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.