L’entreprise de saucissons d’âne

Un chef d’entreprise est en train d’initier son unique fils qui n’est malheureusement pas une lumière au capitalisme :
– Mon fils, comme tu es hélas mon unique rejeton et que tu vas être amené à me succéder, je vais te faire un topo sur ce qui a fait la fortune de notre famille : le saucisson d’âne.

Et le père lui montre les différentes machines inventées par les ancêtres de la famille :
– Voici la première machine inventée par ton arrière grand-père… A l’époque, il fallait réduire l’âne en bouillie avant de la passer dans la machine qui le transformait alors en saucisson.

Et il poursuit :
– Ça c’est la machine améliorée par ton grand-père. On mettait un âne coupé en deux directement dedans et hop ! 300 kg de saucisson à l’heure… Et là, c’est mon invention, celle qui a fait de nous les leaders européens. L’âne entre vivant d’où gain de temps et d’argent. 300 kg de saucisson à la minute ! Qu’en dis-tu ?

Le petit ne bronche pas, visiblement tout ça ne l’inspire pas vraiment… Le père reprend son speech :
– Et maintenant, fils, je te pose la question : comment vas-tu t’y prendre pour faire de nous les leaders mondiaux du saucisson d’âne ? Réfléchis bien, pense à la devise de notre famille : « toujours plus loin, toujours plus fort » !

Alors là, la cervelle du petit se met en ébullition, et l’inspiration arrive d’un coup d’un seul :
– Euh… On pourrait inventer une machine que quand on met un saucisson dedans, il en sort un âne ? hein ?

Le père, désespéré :
– La machine existe déjà fiston : C’est ta mère…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.