L’adversaire sobre qui me croisait

Les perles : les assurances

« J’étais bien à ma droite et en me croisant l’adversaire qui prenait son virage complètement à gauche m’a heurté, et maintenant il profite de ce que j’avais bu pour me donner les torts. Honnêtement est-ce qu’il vaut mieux être saoul à droite ou chauffard à gauche ? Il faut tout de même raisonner. »

Un ivrogne tente de témoigner de l'accident
L’adversaire sobre qui me croisait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.