Achronie

Torrent de sang qui vient de tes frères
Fleuve impétueux que tu provoquas
Démons de la terre que tu évoquas
Enfants mal nourris que tue ta colère
Infinie Tu déchaînes tes hordes barbares
Sur l’amour, sur la paix, ceux différents
Ceux que tu montres du doigt aux enfants
Qui comme toi ont cette horrible tare
Infamie

Resurgit d’un passé qui fut oublié
L’hydre de tes haines te consume
L’ignorance et la peur tu assumes
La mort de ceux qui ne veulent se plier
Achronie

La faim au cœur et au ventre la peur
Ces enfants meurent, innocents aux mains noires
Ballonnés de pitié, de mémoire
Amaigris, silhouettes d’une horreur
Infinie

Le gras au cœur et au ventre l’envie
Tes enfants mangent comme s’ils allaient mourir
Et ballonnent à défaut de maigrir
Obèses et repus pour une courte vie
Infamie

Resurgis d’un passé qui fut oublié
Tes enfants qui sont nés où l’on mange
Voient périr l’affamé qui dérange
Par son silence de supplicié
Achronie

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.