A une femme


Lumière vivante
Etoile filante
Telle elle apparaît
Et tout disparaît Une flamme d’envie
Une femme de vie
La nuit refoulée
Délicieuse houlée

De feux elle se pare
Et moi accapare
Alors dans mon corps
L’espoir brille encore

Si une femme pareille
Encore m’émerveille
Elle m’aura donné
La joie d’être né

Si une femme comme elle
Est seule modèle
Lors hommes vous vivez
Pour la rencontrer
Dès lors espérez
Un jour la trouver

Laurent Zimmermann

ATTENTION : Ce texte est une œuvre originale, déposée auprès de la SGDL. Toute reproduction sans accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.