Le mouvement perpétuel par excellence

Le comble du mouvement perpétuel : Une blonde dans une porte tournante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.