Une profession si compliquée


La maîtresse a demandé à trois élèves d’indiquer la profession de leur père, d’épeler le mot qui la désigne et de construire une phrase expliquant en quoi ce que fait le père concerne tous les enfants.
– Mon père, dit le premier, est boucher, b-o-u-c-h-e-r. Si vous allez dans sa boutique, il vous vendra un bon bifteck.
– Mon père, dit le deuxième, est facteur, f-a-c-t-e-u-r. C’est lui qui, tous les jours, vous apporte le courrier.
– Moi, dit le troisième, mon père est oto-rhino-laryngologiste et, si vous ricanez bêtement parce que je ne sais pas épeler un mot pareil, il pourrait très bien vous tirer les oreilles le jour où il aura à les examiner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.