Une perte irréparable


Ça se passe au bord la mer.

C’est deux gars qui sont de vrais jumeaux. Il y a Robert et Raymond Kulasec (les fils de Jean, bien sûr).

Robert s’est marié à Jeanine mais Raymond est resté célibataire. Le seul bien que possède Raymond en dehors de sa maison, c’est une vieille chaloupe… Un jour, la femme de Robert, Jeanine, meurt. Et le même jour, la chaloupe de Raymond coule !

Une vieille dame de leurs connaissances rencontre Raymond le lendemain. Mais elle confond Raymond et Robert. Elle dit à Raymond :
– Oh monsieur Kulasec… J’ai appris votre grande perte. Ça doit être terrible pour vous !

Raymond lui répond :
– Eh ben en fait oui. Je suis vraiment démuni maintenant. Enfin il faut quand même relativiser : Elle était pourrie dès le départ, elle avait l’arrière tout abîmé, elle sentait le poisson et jamais au grand jamais je n’ai connu une chose qui prenait l’eau aussi vite qu’elle. Il faut dire qu’elle avait une grosse fissure par devant et un grand trou à l’arrière. D’ailleurs, le trou devenait de plus en plus gros à chaque fois qu’on l’utilisait… En fait, ce qu’elle n’aura pas supporté, c’est que je la loue à quatre gars pour qu’ils prennent un peu de bon temps avec: Je leur avais pourtant dit d’y aller mollo, mais ces jeunes branleurs ont voulu monter à quatre en même temps. C’en était trop pour elle et elle a craqué en plein milieu.

Un homme scandalise une petite vieille en parlant de la perte de sa barque
Une perte irréparable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.