blague quiproquo

La branlée du voleur

Deux potes discutent :
– Un voleur est entré chez nous cette nuit !
– Ah, et qu’est-ce qu’il a pris ?
– Une grosse branlée par ma femme qui a cru que je rentrais encore bourrée !

La lentille bancaire

Deux copains se rencontrent au bar :
– Salut ! Comment tu vas ?
– Pas terrible ! Je sors juste de garde à vue…
– Mais pourquoi ?
– J’étais à ma banque et une de mes lentilles de contact est tombée par terre. Alors, comme un con, j’ai gueulé : « Que personne ne bouge ! »

Publicité

Coronavirus marital

humour, blague coronavirus, blague covid-19, blague température, blague demande en mariage, blague quiproquo

Hier, je me suis rendu à la poste. Juste à l’entrée, une jeune fille, un appareil en main, contrôlait la température des gens au cas où quelqu’un est atteint du covid19. La fille était vraiment petite de taille, environ 1m50 et moi 1m90.

Voulant être gentil et lui faciliter la tâche et lui permettre d’atteindre mon front , je me baisse et met un genou à terre. Les gens qui étaient là, en voyant la scène, avaient cru que je demandai sa main…

Alors, en chœur, ils se sont mis à applaudir et à crier, « Accepte ! Accepte ! Accepte ! ». Le pire, c’est quand la fille, les joues toutes rouge de honte, en joignant ses mains, a fini par dire « Oui, j’accepte ! ».

La guerre du bouton

blague violence, blague cocu, blague braguette, blague bouton de braguette, blague couture, blague pension de famille, blague pantalon, blague fellation, blague pipe, blague quiproquo, humour sexuel, humour

Un gars rencontre un copain qui a les yeux au beurre noir.
– Nom de Dieu ! Qu’est-ce qui t’est arrivé ? Tu t’es bagarré ?
– Non, dit l’autre, piteusement. C’est en recousant un bouton de braguette…
– Un bouton de braguette ? Comment ça ?
– Ben, oui… Tu sais que j’habite dans une petite pension de famille. L’autre jour, je m’aperçois que j’avais perdu un bouton de braguette. Je vais trouver la maîtresse de maison et je lui demande poliment si elle peut me le recoudre. Bien sûr, elle accepte et me dit que ce n’est pas la peine d’enlever mon pantalon, qu’elle va faire ça tout de suite. Elle va chercher une aiguille et du fil et elle me recoud ça en trois minutes. Et puis, quand elle a fini, elle fait un nœud avec son fil et elle se penche pour le couper avec ses dents. Et c’est juste à ce moment-là que son mari est entré…

EDF et le retard d’accouchement

Une parturiente enceinte jusqu’aux dents et ce depuis 13 mois dit à son chéri de mari, surtout ne parle pas de mon retard.

Pendant ce temps les services de l’EDF dépêche un gazier pour relancer le couple dont il est question, car la facture EDF n’est pas encore réglée. Le gazier sonne et madame répond :
– Madame je viens parce que vous avez un retard et maintenant il faut faire au plus vite.
– Ok comptez sur moi, je vais faire le nécessaire.

A l’heure du repas, le mari rentre et se fait engueuler par sa femme au sujet du retard de sa grossesse : Je t’avais dit de ne rien dire…

Chemin faisant le mari, en allant à son boulot, rencontre le gazier.
– Monsieur, comment savez-vous que ma femme à un retard ?
– C’est mon métier, et il faut faire le nécessaire très rapidement !
– Que faut-il que je fasse.
– Il faut l’acquitter.
– Mais je ne veux pas la quitter. Que va-t-il se passer si je ne la quitte pas.
– Si vous ne l’acquittez pas, je vous la coupe.
– Si vous me la coupez, comment va faire ma femme ?
– Elle fera comme les autres elle prendra une bougie !