blague loi de Murphy

Lois de Murphy : Lois diverses

1 ) Quand on plonge un corps dans la baignoire, le téléphone sonne.

2 ) Une loi propre au corps enseignant: c’est toujours la dernière clef du trousseau qui ouvre la porte de la salle de classe (expérience vérifiée plusieurs fois devant une classe de bambins qui ricanent)

3 ) Quand on allume une cigarette sur un quai de métro, le métro arrive.

4 ) Si quoi que ce soit peut tourner mal, ça tournera mal.

5 ) Rien n’est aussi simple que ça le paraît.

6 ) Tout travail prendra plus de temps que prévu.

7 ) Livrées à elles-mêmes, toutes choses tendent à évoluer du mal vers le pire.

8 ) C’est toujours plus cher que prévu.

9 ) Si tout va bien, ne vous inquiétez pas, ça passera vite.

10 ) Il est plus facile de se laisser impliquer dans un problème que de s’en sortir.

11 ) Plus une décision est urgente, moins l’identité du décideur est évidente.

12 ) S’il y a 50% de chances de succès, cela signifie qu’il y a 75% de chances d’échec.

13 ) Souriez ! Demain sera pire.

14 ) Les hommes et les nations se conduiront raisonnablement quand toutes les autres possibilités seront épuisées.

15 ) Une expérience réussie ne doit jamais être reproduite.

16 ) Dans des conditions parfaitement contrôlées de pression, température, humidité, volume et autres variables, un organisme fera exactement ce qu’il voudra.

17 ) La plupart des appareils fonctionnent mieux quand on les branche.

18 ) Si une expérience réussit, c’est que quelque chose a été de travers.

19 ) La probabilité d’un événement est inversement proportionnelle à sa désirabilité.

20 ) L’utilité apparente d’un article devient inversement proportionnelle à son utilité réelle dès que vous l’avez payé.

21 ) Les rages de dents commencent toujours le samedi soir.

22 ) Après avoir ajouté deux semaines au programme pour les contretemps impondérables, ajoutez en deux de plus pour les impondérables – impondérables.

23 ) La probabilité pour que le pain tombe sur le côté beurré est proportionnelle à la valeur du tapis.

24 ) Quand tout le reste à échoué, commencez à lire la notice.

25 ) Si les résultats ne sont pas conformes à votre théorie, jetez-les.

26 ) Après que l’analyse d’un échantillon vous ait coûté beaucoup de temps et de peine, on vous annoncera toujours que ce n’était pas le bon échantillon, et qu’il n’a d’ailleurs rien à voir avec le problème.

27 ) La meilleure façon de résoudre un problème, c’est de le supprimer.

28 ) La logique est une méthode systématique d’aboutir avec certitude à une mauvaise conclusion.

29 ) Dites à quelqu’un qu’il y a 300 milliards d’étoiles dans l’univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n’est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

30 ) Tout ce qui se termine est bien.

31 ) Le premier mythe du management, c’est son existence.

32 ) L’erreur est humaine, mais pour provoquer une vraie catastrophe, il faut un ordinateur.

33 ) Si vous ne comprenez pas quelque chose, dites que c’est évident.

34 ) Construisez un système que même un idiot peut utiliser et seul un idiot voudra l’utiliser.

Publicité

Lois de Murphy : L’avion

1 ) Aucun vol ne part à l’heure, sauf ceux pour lesquels vous arrivez en retard à l’aéroport.

2 ) Si vous êtes en retard pour un vol, soyez certain que le départ à lieu de la porte la plus éloignée de l’enregistrement.

3 ) Si vous êtes en avance pour un vol, celui-ci sera retardé.

4 ) Aucun vol ne décolle de la porte numéro 1 dans n’importe quel aéroport du monde.

5 ) Si vous avez décidé de travailler un peu pendant la durée du vol, vous aurez à subir des turbulences dès que votre crayon touchera votre feuille de papier.

6 ) Si votre siège est celui du milieu dans la rangée, vous pouvez savoir qui seront vos voisins: Regardez là-bas les deux personnes les plus grosses qui cherchent leur place…

7 ) Seuls les personnes qui ont une place près du hublot doivent se lever pour aller aux toilettes pendant le vol.

8 ) Si il y a un bébé qui pleure pendant toute la durée du voyage, il est toujours placé sur le siège à côté de vous.

Lois de Golub du management

Lois publiées par M. Golub dans DATA MANAGEMENT, en 1974.

LOI N°1 :
Aucun grand projet informatique n’est jamais mis en place dans les délais, dans les limites du budget, avec le même personnel qu’au départ, et le projet ne fait pas ce qu’il est censé faire non plus. Il est fort improbable que le nôtre soit le premier.

LOI N°2 :
L’un des avantages de fixer des objectifs vagues à un projet, c’est que vous n’aurez pas de difficultés à estimer les dépenses correspondantes.

LOI N°3 :
L’effort nécessaire à redresser le cap croît géométriquement avec le temps.

LOI N°4 :
Les buts, tels que les entend celui qui en décide, seront compris différemment par chacun des autres.

LOI N°5 :
Seuls les bénéfices mesurables sont réels. Or les bénéfices immatériels ne sont pas mesurables. Donc les bénéfices immatériels ne sont pas réels.

LOI N°6 :
Toute personne qui peut travailler à temps partiel pour un projet n’a sûrement pas assez de travail en ce moment.

LOI N°7 :
Plus grande est la complexité d’un projet, moins vous avez besoin d’un technicien pour le diriger: trouvez le meilleur manager possible, lui trouvera le technicien.

LOI N°8 :
Un projet mal planifié prendra trois fois plus de temps. Un projet bien planifié prendra seulement deux fois plus de temps.

LOI N°9 :
S’il y a un risque que quelque chose marche mal, ça marchera mal.

LOI N°10 :
Quand les choses vont bien, quelque chose ira mal. Quand les choses semblent aller mieux, c’est que vous oubliez quelque chose.

LOI N°11 :
Les équipes de projet détestent les comptes-rendus hebdomadaires d’avancement des travaux parce que ceux-ci mettent trop vivement en lumière l’absence de leur progrès.

LOI N°12 :
Les projets progressent rapidement jusqu’à 90%, puis ils restent achevés à 90% pour toujours.

LOI N°13 :
Si on laisse le contenu d’un projet changer librement, le taux de changement dépassera le taux d’avancement.

LOI N°14 :
Si un utilisateur ne croit pas au système, il créera un système parallèle … Ni l’un ni l’autre ne fonctionneront très bien.

Lois de Murphy : L’armée

1 ) Tout ordre qui peut être mal compris a été mal compris.

2 ) Ne partagez jamais un trou d’obus avec quelqu’un de plus brave que vous.

3 ) Aucun plan de bataille ne survit au contact de l’ennemi.

4 ) Les tirs amis ne le sont jamais.

5 ) La chose la plus dangereuse sur un champ de bataille est un officier avec une carte. 6 ) Le problème, quand on veut prendre la voie la plus simple, est que l’ennemi l’a déjà minée.

7 ) Le système qui vous attribue un sergent est essentiel à votre survie : Il donne à l’ennemi une autre cible.

8 ) Plus vous serez en avancé sur vos positions, et plus l’artillerie alliée tirera mal.

9 ) Le feu ennemi a toujours la priorité.

10 ) Si votre avance se passe bien, c’est que vous êtes dans une ambulance.

11 ) Le Q.G. n’a que deux dimensions : trop large et trop étroit.

12 ) Si vous avez besoin d’un officier tout de suite, piquez un bon somme.

13 ) La seule fois que les armes défensives marchent, c’est quand elles sont utilisées depuis des positions abandonnées.

14 ) A la guerre, il n y a rien de plus agréable que quelqu’un qui vous tire dessus … Après qu’il vous ait manqué.

15 ) Ne vous faites jamais remarquer: Sur le champ de bataille, cela attire le feu de l’ennemi, hors du champ de bataille, cela attire le sergent.

16 ) Si votre sergent peut vous voir, alors l’ennemi aussi.

17 ) Le meilleur système pour survivre: donnez à l’ennemi une cible… autre que la votre !

18 ) Quoi que ce soit que vous fassiez pourra aider l’ennemi à vous tuer…y compris si vous ne faites rien.

19 ) Si vous vous protégez trop bien contre une invasion, vous ne pouvez plus sortir.

20 ) Les balles traçantes sont efficaces dans les deux sens.

21 ) La seule chose qui vous arrive plus précisément qu’un tir ennemi est un tir allié.

22 ) La radio tombe en panne au moment même où vus en avez le besoin le plus crucial.

23 ) Quand dans les deux camps on est convaincu d’être proche de la défaite, personne ne se trompe.

24 ) A l’armée, être en équipe c’est essentiel, ça donne à l’ennemi quelqu’un d’autre sur qui tirer.

25 ) Essayez de paraître insignifiant : ils sont peut-être à cours de munitions en face.

26 ) Le chemin le plus facile est toujours miné.

27 ) L’ennemi attaque invariablement en deux occasions : (a) Quand vous êtes prêts à le recevoir, (b) Quand vous n’êtes pas prêt à le recevoir.

28 ) La diversion de l’ennemi que vous avez ignorée sera l’attaque principale.

29 ) N’attirez jamais le feu de l’ennemi : ça irritera tout le monde autour de vous.

30 ) Une blessure très douloureuse à la poitrine est la façon la plus naturelle de vous dire que vous avez été trop loin.

31 ) Si votre attaque se passe comme vous l’espérez, alors vous êtes tombés dans une embuscade.

32 ) Quoi que ce soit que vous fassiez risque de vous faire tirer dessus. Y compris rien.

33 ) Si vous manquez de tout sauf d’ennemis, alors vous êtes dans la zone des combats.

34 ) Si vous avez sécurisé un territoire, ne manquez pas de le dire à l’ennemi.

35 ) N’oubliez jamais que vos armes sont fabriquées par la boîte qui a proposé les prix les moins chers.

36 ) Les professionnels sont prévisibles. Ce sont les amateurs qui sont dangereux.

37 ) Il y a toujours un moyen.

38 ) Ne vous faîtes jamais remarquer, ça attire les balles.

39 ) Le feu qui vous arrive dessus à priorité.