Lois de Murphy : L’armée


1 ) Tout ordre qui peut être mal compris a été mal compris.

2 ) Ne partagez jamais un trou d’obus avec quelqu’un de plus brave que vous.

3 ) Aucun plan de bataille ne survit au contact de l’ennemi.

4 ) Les tirs amis ne le sont jamais.

5 ) La chose la plus dangereuse sur un champ de bataille est un officier avec une carte. 6 ) Le problème, quand on veut prendre la voie la plus simple, est que l’ennemi l’a déjà minée.

7 ) Le système qui vous attribue un sergent est essentiel à votre survie : Il donne à l’ennemi une autre cible.

8 ) Plus vous serez en avancé sur vos positions, et plus l’artillerie alliée tirera mal.

9 ) Le feu ennemi a toujours la priorité.

10 ) Si votre avance se passe bien, c’est que vous êtes dans une ambulance.

11 ) Le Q.G. n’a que deux dimensions : trop large et trop étroit.

12 ) Si vous avez besoin d’un officier tout de suite, piquez un bon somme.

13 ) La seule fois que les armes défensives marchent, c’est quand elles sont utilisées depuis des positions abandonnées.

14 ) A la guerre, il n y a rien de plus agréable que quelqu’un qui vous tire dessus … Après qu’il vous ait manqué.

15 ) Ne vous faites jamais remarquer: Sur le champ de bataille, cela attire le feu de l’ennemi, hors du champ de bataille, cela attire le sergent.

16 ) Si votre sergent peut vous voir, alors l’ennemi aussi.

17 ) Le meilleur système pour survivre: donnez à l’ennemi une cible… autre que la votre !

18 ) Quoi que ce soit que vous fassiez pourra aider l’ennemi à vous tuer…y compris si vous ne faites rien.

19 ) Si vous vous protégez trop bien contre une invasion, vous ne pouvez plus sortir.

20 ) Les balles traçantes sont efficaces dans les deux sens.

21 ) La seule chose qui vous arrive plus précisément qu’un tir ennemi est un tir allié.

22 ) La radio tombe en panne au moment même où vus en avez le besoin le plus crucial.

23 ) Quand dans les deux camps on est convaincu d’être proche de la défaite, personne ne se trompe.

24 ) A l’armée, être en équipe c’est essentiel, ça donne à l’ennemi quelqu’un d’autre sur qui tirer.

25 ) Essayez de paraître insignifiant : ils sont peut-être à cours de munitions en face.

26 ) Le chemin le plus facile est toujours miné.

27 ) L’ennemi attaque invariablement en deux occasions : (a) Quand vous êtes prêts à le recevoir, (b) Quand vous n’êtes pas prêt à le recevoir.

28 ) La diversion de l’ennemi que vous avez ignorée sera l’attaque principale.

29 ) N’attirez jamais le feu de l’ennemi : ça irritera tout le monde autour de vous.

30 ) Une blessure très douloureuse à la poitrine est la façon la plus naturelle de vous dire que vous avez été trop loin.

31 ) Si votre attaque se passe comme vous l’espérez, alors vous êtes tombés dans une embuscade.

32 ) Quoi que ce soit que vous fassiez risque de vous faire tirer dessus. Y compris rien.

33 ) Si vous manquez de tout sauf d’ennemis, alors vous êtes dans la zone des combats.

34 ) Si vous avez sécurisé un territoire, ne manquez pas de le dire à l’ennemi.

35 ) N’oubliez jamais que vos armes sont fabriquées par la boîte qui a proposé les prix les moins chers.

36 ) Les professionnels sont prévisibles. Ce sont les amateurs qui sont dangereux.

37 ) Il y a toujours un moyen.

38 ) Ne vous faîtes jamais remarquer, ça attire les balles.

39 ) Le feu qui vous arrive dessus à priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.