Surveillance très rapprochée

– Vous avez l’air fatiguée, remarque une dame, en croisant l’une de ses voisines.
– En effet. Mon mari est souffrant et je dois le surveiller jour et nuit.
– Mais vous n’aviez pas pris une infirmière ?
– Si. C’est une fille superbe. C’est bien pour cela que je dois le surveiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.