blague maladie

Publicité

La guérison partielle

La maman d’un petit garçon est souffrante. Le soir, le petit garçon prie pour une guérison prompte :
– Tu es guérie ? s’inquiète-t-il dès le lendemain matin en embrassant sa mère.
– À moitié seulement, mon chéri ! avoue la maman.

Alors, en se mettant à genoux, le petit garçon prie à nouveau :
– Mon Dieu, je vous en supplie, guérissez vite l’autre moitié de maman !