Se protéger des mauvaises langues

Deux très chères amies se sont donné rendez-vous dans une galerie de peinture et papotent beaucoup plus qu’elles n’admirent les tableaux exposés.
– Figure-toi que j’ai décidé de fermer ma porte à toutes les femmes médisantes.
– Mais dis-moi, comment vas-tu faire pour rentrer chez toi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.