Libération anticipée

Tu es idiot ou quoi ? dit un prisonnier à un autre. Pourquoi as-tu sauvagement frappé ce maton ? Ça va te valoir une peine supplémentaire de deux ans.
– Je l’ai fait exprès, normalement j’aurais dû être libéré dans un an, mais c’est toi-même qui m’as dit qu’il fallait bien compter trois ans pour venir à bout du tunnel que nous avons commencé de creuser afin de nous évader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.