blague libération

Libération trop anticipée

Le gardien entre dans la cellule du condamné 3458.
– Vous êtes libre ! lui annonce-t-il.

Alors le détenu en désignant la fenêtre de la cellule :
– Chouette, alors ! Seulement, soyez gentil, laissez-moi sortir par là, que je n’ai pas l’impression d’avoir travaillé pour rien.

Publicité

Un vrai gars bien

– Je suis un gars bien, moi, se dit un type en se grattant les derniers cheveux qui lui restent sur le caillou. Pas de drogue, pas de tabac, pas d’alcool et même pas de femme. Mais, dans douze jours, quand je vais sortir de taule, ça va changer !