Les perroquets délateurs

Un représentant de commerce rentre de tournée et entend, avec fureur, un de ses deux perroquets répéter, d’une voix langoureuse :
– Embrasse-moi, chéri… Embrasse-moi, chéri.

Fou de jalousie, il flanque une correction à sa femme et, le lendemain, il repart pour ses affaires.

À son retour, le perroquet dénonciateur a disparu, emporté par un coup de chaleur, selon la femme du représentant. Celui-ci, voulant en avoir le cœur net, interroge le volatile survivant :
– Dis-moi, que s’est-il passé ?
– Je ne parlerai, répond le perroquet, que loin du four et en présence de mon avocat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.