Les lunettes du cheval

Une femme confie à une de ses amies :
– Je me suis rendu compte que mon mari avait besoin de lunettes une nuit alors que nous roulions en voiture. Il conduisait. Il pleuvait fort. À un moment, il m’a dit : « Regarde, chérie, ces deux personnes qui marchent sous la pluie. Nous pourrions les prendre à bord, les pauvres ! ». J’ai bien été obligée de lui répondre : « l’homme, je veux bien, mais dans une voiture comme la nôtre, où veux-tu qu’on mette le cheval ? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.