blague lunettes

Les lunettes de la conductrice

Une jeune femme au volant de sa voiture va manifestement trop vite. Un policier en moto la suit. Elle traverse un village à toute allure et brûle un feu rouge et au moment où elle va s’engager dans un sens interdit, le motard la coince.
– Mais, madame, c’est effrayant, vous ne vous rendez pas compte ! Je vous dresse un procès-verbal.

Il lui tend le procès-verbal et lui dit :
– Lisez.

Alors elle le regarde et répond :
– Je le lirai à la maison, monsieur, parce que sans mes lunettes, je ne vois absolument rien !

Publicité

La non-violence à lunettes

Un petit freluquet se voit narguer par sa volumineuse épouse :
– Allez, lui dit-elle, si tu es un homme, bats-moi.
– Jamais, proteste-t-il, je ne frapperai une femme avec des lunettes.
– Mais, fait-elle, un instant décontenancée, je n’ai pas de lunettes.
– En ce cas, dit le mari, prends les miennes.

Les lunettes déshabillantes

humour, blague français, blague lunettes, blague nudité, blague Chine, blague camelote, blague cocus, blague déshabillage, blague arnaque

Un Français (probablement un blond) est en voyage en Chine. Il achète des lunettes révolutionnaires qui permettent de voir entièrement nues les personnes habillées.

Il sort dans la rue et met ses lunettes. Il voit tout le monde à poil. Il est en extase !

Il enlève les lunettes : habillés. Il remet les lunettes : nus. C’est incroyable !

Dans l’avion du retour, il devient fou en voyant les hôtesses nues.

Avant d’entrer chez lui, il met ses lunettes pour voir sa femme toute nue. Il ouvre la porte et voit sa femme et son meilleur ami assis sur le canapé, nus. Il enlève les lunettes : ils sont toujours nus. Il remet les lunettes : toujours nus. Il enlève les lunettes : encore nus.

Il hurle : « Saloperie de merde de camelote chinoise, trois jours et elles sont déjà foutues ! »

Les lunettes de Dieu

Mamie dicte ses dernières volontés.
– Et surtout, précise-t-elle, n’oubliez pas de me mettre mes lunettes.

Son petit-fils s’étonne :
– Pourquoi vos lunettes, mamie ?

Elle réplique :
– C’est pourtant simple, grand dadais, sans mes lunettes, comment verrai-je le Bon Dieu ?