Les jeunes filles effleurent

Une maman s’inquiète de voir sa grande fille de seize ans devenir pâle, s’étioler, bref, tourner à la neurasthénie. Elle l’emmène chez un médecin qui, après avoir examiné la demoiselle, bavarde longuement en tête-à-tête avec elle. Et elle lui avoue comment elle occupe ses nuits en redonnant priorité au travail manuel.
– Eh bien, madame, dit-il, en conclusion à la mère, votre fille est en excellente santé. Elle a seulement besoin de distractions.
– Mais.., des distractions de quel genre ?
– Eh bien, disons du genre masculin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.