Le petit arabe qui s’appelait Marcel

C’est un petit garçon arabe que ses copains embêtent à l’école, parce qu’il a des copains qui sont méchants; par exemple ils lui font :
– Comment tu t’appelles ?
– Je m’appelle Mohamed.
– On ne veut plus que tu t’appelles Mohamed, il faut que tu t’appelles Marcel.

Il leur répond :
– Oui, mais mes parents vont faire la gueule, si je m’appelle Marcel.
– Il faut que tu t’appelles Marcel !

Ils lui foutent des gifles, et tout, ils sont vraiment odieux. Le soir, Mohamed rentre chez ses parents et il leur dit :
– Papa, maman, je ne veux plus m’appeler Mohamed, je veux m’appeler Marcel.

Sa mère fait :
– Qu’est-ce que c’est que cette histoire-là ? Tu veux t’appeler Marcel ?
– Oui, je veux m’appeler Marcel.
Sa mère lui fout une claque.

Le père rentre du chantier, la mère fait :
– Viens voir, viens voir, tu ne sais pas la nouvelle, ton fils veut s’appeler Marcel, maintenant !

Le père fait :
– Quoi ?
Paf, il lui fout une claque.

Le lendemain, le môme revient à l’école, il e les deux yeux pochés et ses copains lui disent :
– Qu’est-ce qui t’arrive, Marcel ?
– Ah, m’en parlez pas, j’ai été attaqué par deux Arabes.

16 réflexions sur “Le petit arabe qui s’appelait Marcel”

  1. C’est la blague du raciste qui put le fromage et qui a les joues tellement roses à force de manger du halouf et qui s’est trompé de colère… alors il fait des blagues sur les arabes…

    1. Plus simplement, c’est juste une blague, comme les milliers d’autres sur le site. Mais si elle vous déplaît, vous pouvez toujours lire les blagues sur les français, nous en avons des centaines ! Mais elles sont peut-être racistes elles aussi selon vous ?

      1. Bonjour
        Merci pour votre réponse.
        Il faudrait arrêter de faire de la stigmatisation. On doit se respecter les uns les autres. Surtout dans cette période difficile où tout le monde se montre méfiant. Des blagues sur les français c’est pas la même chose. Les musulmans sont discriminés et oppressés tous les jours, dans les médias, politiquement, au travail, partout…
        C’est pour cette raison qu’il ne faut pas tomber dans le piège de la sois disant liberté d’expression et aller au delà des limites. Respect respect respect…

          1. Chers Sam, Farid,

            En France on préfère rire de tout qu’égorger pour un rien… Surtout pas de panique hein, otez vos oeillères et vous vous y ferez.

          1. Ah, le bataclan !
            Dans notre beau pays de cons, on oublie de dire, à ce propos, que là, 150 personnes « LÉGALEMENT DÉSARMÉES » se sont fait buter par 3 connards « ILLÉGALEMENT ARMÉS ». Mais bon, Ne réclamons pas le droit de port d’arme DISCRET car « les armes, c’est mal parce que ça tue des gens. » Allez dons faire un tour sur arpac.eu. Vous serez édifiés.

    2. Encore un qui ne supporte pas les blagues sur les étrangers et qui traite les autres de racistes !!! Pauvre naze du vivre-ensemble !!! T’en fais pas l’ami, eux ils ne veulent pas vivre avec toi !!!

  2. C’est un concours d’orthographe ? Il y en a tjs qui se croit plus intelligent que les autres et qui ramène leur fraise systématiquement pour un oui ou pour un non .

    1. « qui se croiENT », « intelligentS » et « qui ramènENT leur fraise »… Sujet au pluriel.
      Et oui, je suis plus malin que d’autres… en orthographe au moins.

      1. A vrai dire, j’aurais du écrire « sujet au pluriel IMPLICITEMENT » car on peut supposer que « il y en a toujours », fait référence à PLUSIEURS personnes… dont moi… toujours « implicitement »…
        Mais bon, j’dis ça, j’dis rien…

      2. L’orthographe s’est construite avec le temps et les apports, c’est un peu l’histoire et la culture du pays. Alors oui, on peut ne pas respecter l’histoire et la culture de la France et le faire savoir par ses écrits, mais pourquoi ici et en « français » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.