Le Pen, son chauffeur et le cochon

Le Pen et son chauffeur passant sur une petite route de campagne en voiture, percutent accidentellement un cochon qui traversait.

Le Pen dit à son chauffeur de se rendre dans la ferme d’où sortait le cochon pour aller s’excuser auprès du fermier. Le chauffeur sort de la voiture et frappe à la porte d’entrée. On ouvre au chauffeur et on le laisse rentrer.

30 minutes passent passent… Puis une heure et toujours pas de chauffeur !

Le Pen commence à s’impatienter et envisage même le pire pour son chauffeur, lorsqu’il le voit enfin sortir de la maison « tout sourire », faisant force signes de la main aux autochtones.

Alors Le Pen lui demande pourquoi il a été si long, et la chauffeur lui répond :
– Eh bien, c’est parce que d’abord le fermier m’a serré la main, puis il m’a offert une bière, ensuite sa femme nous a sorti des petits gâteaux, et pour finir, la fille de la maison m’a embrassé !

Du coup Le Pen demande :
– Mais qu’avez-vous dit à ce fermier ?

Le chauffeur lui répond :
– Je lui ai dit que j’étais le chauffeur de Le Pen, et que j’avais tué le cochon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.