Le paradoxe de la conduite

– C’est curieux, dit un automobiliste, mais j’ai remarqué que, sur n’importe quelle autoroute, je suis toujours derrière un conducteur qui se traîne à 90 et devant un autre qui voudrait absolument faire du 160.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.