Le mendiant aveugle et la paluchade


C’est un aveugle qui fait la manche au coin d’une rue. Il tend sa gamelle dès qu’il entend un bruit de pas qui s’approchent, en faisant tinter les quelques pièces qu’il y a au fond.

A ce moment, il sent une main qui lui caresse l’entrejambe.
« Nom de Dieu ! » se dit l’aveugle. Il tourne en cherchant des mains qui est l’auteur de cette paluchade.
« La salope » pense-t-il, il pose sa gamelle et cherche comme quand on joue à cache-cache, les bras tendus dans le vide.
« Si je l’attrape, ce que je vais lui mettre » et il fouille l’air rouge écarlate.

Au même moment, de l’autre côté de la rue, deux juifs discutent :
« Tu vois Jacob, qu’on peut faire la charité sans débourser un centime ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.