Le condamné à la chaise électrique


Le condamné est installé sur la chaise, on fait sortir le public et, au fur et à mesure que le bourreau tourne la manette, la lumière baisse dans la salle des visiteurs. Théoriquement, quand la lumière s’éteint, le type est mort… D’un seul coup, noir complet, pas dans les normes ! Le bourreau râle, peste et tempête et passe dans la salle du supplice. Quelques secondes après, on entend le condamné hurler comme une bête.

Le prêtre se précipite et revient blanc comme un linge :
« Les salauds, les plombs ont pété, ils le finissent à la bougie ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.