Le comptable farceur


Vincent, le comptable, achète un téléphone portable en cachette de sa femme. Comme il est d’un naturel farceur, il décide d’entrer dans la demeure familiale par la fenêtre de la salle de bains. Une fois à l’intérieur Vincent compose le numéro de la maison.
« Dring, dring, dring. »

La femme :
– OUI, ALLO

Vincent à voix basse :
– Allô chérie ?

La femme :
– J’peux pas te parler, mon mari vient de rentrer dans la salle de bains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.