Le cambrioleur accusé de viol

Un cambrioleur comparaît en justice, accusé d’avoir abusé d’une de ses victimes.
– Citez ma femme comme témoin, ordonne-t-il à son avocat.
– Pour dire quoi, au juste ? – Elle est mieux placée que quiconque pour savoir qu’étant donné qu’on avait fait l’amour, tous les deux, le samedi soir, j’aurais été bien en peine de violer qui que ce soit, le mardi suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.